Définition

Définition sophrologie

La Sophrologie c’est « la science de la conscience ».

Concrètement c’est prendre conscience de son corps, de ses tensions, de son stress et apprendre à les relâcher. Lorsque le corps est détendu, on peut s’occuper du mental et évacuer les pensées négatives, peurs et autres insatisfactions que notre esprit crée de toutes pièces.

La sophrologie permet à chacun de potentialiser ses ressources et de renforcer ses capacités afin de nous adapter positivement aux événements du quotidien. La sophrologie ne remplace pas une consultation chez un médecin, et ne se substitue pas à traitement médical, préalables nécessaires à la prise en charge de toute pathologie physique ou psychique.

La Sophrologie CE n’est pas :

De l’hypnose : il n’y a aucune suggestion inductive de la part du sophrologue, la sophrologie développe au contraire l’autonomie et la participation active.

De la relaxation : même s’il est utile de savoir se détendre, la relaxation n’est pas une fin en soi en sophrologie mais plutôt un outil.

Une sorte de yoga : même si le corps occupe une place centrale dans la démarche, il n’y a ni posture spéciale, ni croyance, ni philosophie en sophrologie.

De l’auto-suggestion : la sophrologie développe une qualité de conscience ; il ne s’agit en aucun cas de s’auto-suggérer que tout va bien.

Une forme de psychologie et ou de psychanalyse : aucune intention psycho-thérapeutique.

Du massage : il n’y a aucun contact physique entre le sophrologue et la personne qu’il accompagne.

Une méthode magique : ni dans le domaine technique qui s’appuie sur la recherche scientifique, ni dans la pratique qui est un entraînement volontaire et méthodique.